Le premier Comptoir du Soin au coeur de Paris

Retrouvez-nous au Comptoir Du Soin Étienne Marcel situé dans le 2ème arrondissement de Paris. L’air du centre est purifié à 99% et un signature olfactive est propice à votre bien-être. L’équipe vous accueillera avec ou sans rendez-vous avec le sourire. Situé dans la rue Turbigo et à deux pas du Métro Etienne Marcel.

L’institut Les Comptoirs Du Soin Métro Étienne Marcel est situé au cœur de Paris dans le 2ème arrondissement, proche du quartier à la mode Le Sentier et le quartier populaire et central, Châtelet – Les Halles avec sa canopée. La rue Étienne Marcel relie la Place des Victoires au Boulevard Sébastopol. Elle longe des lieux mythiques et animés comme la Rue Montorgueil piétonne et très vivante c’est un des endroits préférés des parisiens ; plus au Sud on retrouve le quartier des Halles et le Centre Georges Pompidou un lieu effervescent en pleine mutation qui mêle shopping et convivialité.

Le quartier autour de la rue Étienne Marcel ravira la fan de shopping car on y trouve de tout : de la grande enseigne (au Halles) au petits créateurs (Rue du Jour). Elle sera également conquérir les gourmands et gastronomes avec des adresses marquantes (Rue Tiquetonne).

Retrouvez Les Comptoirs Du Soin niché au coeur de la Capitale, quand un quartier à la fois convivial et historique.

Téléphone :

01 60 60 01 01

Adresse :

25 rue de Turbigo 75002 Paris

Transports (métro, RER & bus) :

metro ligne 4  Étienne Marcel (2mn/140m)
metro ligne 3 metro ligne 4 Réaumur Sebastopol Ligne 3+4 (3mn/250m)
metro ligne 3 metro ligne 11 Arts et métiers Lignes 3+11 – (6mn/450m)
metro ligne 11 Rambuteau Ligne 11 – (6mn/500m)
rer a b dChâtelet- Les Halles: Ligne A + B + D – 6mn/500m

  Etienne Marcel

Horaires d’ouverture :

  • Mardi au Samedi : 10h-19h

Venir au Comptoir du Soin Etienne Marcel Paris 2

Un peu d’histoire

Un quartier populaire, déjà, dans son histoire grâce au personnage éponyme de la station de Métro qui a fait partie intégrante de l’histoire de Paris. Prévôt des marchands de Paris sous le règne de Jean le Bon, il est également un homme de révolte puisqu’il pris le parti de défendre le peuple français face à la monarchie, il devient alors Délégué du Tiers État. Après la bataille de Maupertuis (1356) le roi Jean fut emprisonné par les anglais, c’est le dauphin Charles qui pris alors sa place à la tête du pays.

À peine dix jours après être rentré dans la capitale, Charles V rassemble les États Généraux et convoque plus de 400 députés du tiers état. L’évêque de Laon Robert Le Coq et Étienne Marcel élurent une commission de 80 membres, dans le but de prendre des décisions en faveur du peuple. Le Duc de Normandie dû alors délivrer le Roi de Navarre et priver les 7 principaux officiers de leurs charges et de leurs principaux biens.

Suite à différentes délibérations la Grande ordonnance de mars 1357 visant le contrôle de la monarchie sur la fiscalité et la monnaie fut promulguée, mais interdite dans la foulée par Jean le Bon.
Le dauphin devenu quasi impuissant dû se soumettre aux vouloirs d’Étienne Marcel et Robert Le Coq qui exigèrent que Charles le Mauvais ancien Roi de Navarre et prétendant au trône soit libéré. Malgré tout le dauphin reste très opposé aux idées d’unification de la France d’Étienne Marcel, celui-ci, pour intimider Charles V ressemble plus de 30 000 émeutiers n’hésite pas à faire massacrer, sous ses yeux, deux de ses conseillers royaux, mais surtout il l’oblige à porte le chaperon rouge et bleu des bourgeois parisiens. Très vite le mouvement lancé par le prévôt des marchands de Paris trouve ses limites, l’association entre paysans et bourgeois et totalement impossible et la population s’exaspère et les colères se déchaînent. La Noblesse soutient le dauphin et Étienne Marcel commet une grave erreur en recrutant des mercenaires anglais qui n’hésitent pas à massacrer le peuple parisien qui commence à ne plus lui faire confiance. Sa tentative de révolution échoue totalement, il sera assassiné le 31 juillet 1358.

La Rue Étienne Marcel traverse le 1er et le 2nd arrondissement nommée ainsi en 1881, une station de métro prend aussi le nom du prévôt des marchands de Paris. Une statue est érigée à son effigie sur la place de l’Hôtel de Ville, anciennement place de la Grève c’est ici qu’Étienne Parce fut bâtir le premier Hôtel de Ville en 1357.